Histoire

L'abbaye de Septfontaines naît au début du XIIème siècle. Vers 1123, un prêtre venu d'Ardennes, Jobert, s'installe dans un ermitage au creux du vallon sauvage de Franchevaux, quelques kilomètres au nord de l'abbaye actuelle. Une petite communauté se rassemble autour de lui en adoptant la règle de Saint Augustin. Vers 1125, la fondation se transfère à l'emplacement actuel de l'abbaye et reçoit de l'évêque de Langres le nom de Septfontaines. En 1138, elle est confirmée par une bulle du pape et rattachée à l'Ordre de Prémontré que vient de fonder Saint Norbert. Sa mission est dès lors celle de cet institut: vie communautaire au service de l'Eglise, hospitalité et engagement social tourné vers les plus démunis. Elle restera dans l'Ordre de Prémontré jusqu'à la Révolution française.

Du 12ème au 14ème siècle, Septfontaines se développe rapidement sous la protection des Comtes de Champagne et des seigneurs locaux. Elle fonde l'abbaye de Mureau, ainsi que le village voisin de Blancheville. En 1299, Phillipe le Bel, roi de France, et son épouse Jeanne de Navarre, Comtesse de Champagne, l'élèvent au rang d'abbaye royale. La fleur de lys orne désormais son blason. Mais au 14è siècle elle subit le contrecoup des troubles et des guerres qui agitent la France; les bâtiments sont détruits ou très endommagés.

Elle connaît deux reconstructions importantes: au 15ème siècle avec Pierre Thomassin d'Andelot, et au 17ème et 18ème siècles avec les Prémontrés réformés, qui lui apportent à nouveau la prospérité pendant plus d'un siècle. Après la Révolution elle manque de disparaître; elle sert de ferme, la nef de l'église et une partie des bâtiments s'effondrent.

 

L'abbaye retrouve une nouvelle vie en 1886 lorsqu'elle est rachetée par le Comte Th.Ducos, fils du ministre de la Marine de Napoléon III et de Anne Joly, native de Haute-Marne. Th. Ducos entreprend une restauration de grande ampleur  tout en ajoutant des bâtiments et éléments architecturaux qui se mêlent harmonieusement au patrimoine ancien. A sa mort, l'abbaye, devenue une belle demeure, passe pour quelque temps dans le domaine public; elle devient un musée. Mais, à nouveau mal entretenue, elle retourne aux héritiers du Comte Ducos.

C'est aujourd'hui R. de Selva, arrière petite-nièce du Comte Ducos, qui, en compagnie de Mr Collados, entretient régulièrement le domaine en respectant l'esprit qui a présidé à sa fondation.

 

Pour en savoir plus :

- Abbé Roussel, "L'abbaye de Septfontaines de l'ordre de Prémontré", Annalecta Praemonstratensis, 1944 (article assez difficile à trouver, mais très ciblé sur Septfontaines, basé sur des documents d'archives du XVIIIe qui se trouvent aux Archives départementales).

- D-M. Dauzet et M. Plouvier eds, Les Prémontrés et la Lorraine. XIIè-XVIII"siècles, Paris Beauchesne, 1998 (ouvrage collectif avec plusieurs articles de spécialistes. Voir en particulier: A.M. Couvret, "La réforme de Lorraine, Septfontaines en Bassigny").

- B. Ardura, Abbayes, prieurés et monastères de l'ordre de Prémontré en France des origines à nos jours, Presses universitaires de Nancy, Nancy 1993 (recensement commenté de toutes les abbayes prémontrés; ouvrage de référence sur les Prémontrés).

- R. de Selva, "Abbaye Saint Nicolas de Septfontaines en Bassigny. Dix siècles d'histoire-Essai de chronologie", Actes des 34è et 35è colloques du CERP, pp213-252, Laon, 2015


Pour nous contacter:

0033 (0) 325 01 34 19

Ou info@septfontaines.fr

Newsletter 2013 Septfontaines
Abbaye de Septfontaines_Newsletter 2013.
Document Adobe Acrobat 6.9 MB

NEWSLETTER 2011-2012

Newsletter 2011_2012_2 Ptt.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB